La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ?

Débat - 22 octobre 2004, par Emmanuel-Juste DUITS


Débat : participez au forum situé au bas de cette page "Répondre à cet article". Si votre contribution apporte de nouveaux éléments ou vient contredire un point de la synthèse provisoire qui suit, le facilitateur de cet hyperdébat l'intégrera très prochainement. Indiquez toujours la source de vos informations.

La préoccupation sécuritaire monte en Europe. De ce point de vue, qu’en est-il de l’entrée de la Turquie ?
Sa présence constitue-t-elle un garant de stabilité, et un pont avec le Moyen-Orient et l’islam ? Ou, au contraire, cette intégration risque-t-elle d’entraîner de nouveaux déséquilibres au sein de l’Europe ?

Voici quelques arguments typiques :

- 1+ La Turquie montrera la voie d’un grand pays musulman laïc et son entrée en Europe empêchera "le choc des civilisations".
- 2+ Dire "non" à la Turquie, c’est favoriser son basculement vers l’extrémisme.
- 3- L’entrée de la Turquie conduira à des frontières communes avec des pays conflictuels (Irak, Iran, Asie contrale, Syrie...).
- 4- L’entrée de la Turquie empêchera le bon contrôle des frontières et permettra aux mafias et aux groupes terroristes de circuler en Europe.
- 5- L’entrée de la Turquie en Europe permettra la libre-circulation de 100 millions de turcophones en Europe, créant des déséquilibres.
- 6- A l’heure actuelle, une partie de l’Islam traverse une période de tension avec la modernité et il est problématique d’intégrer dans l’Union 60 millions de musulmans.
- 7- (4/11/2004) La question de Chypre n’est pas réglée, et il est malsain de laisser un tel problème en suspens(Sirius)

23 Messages

  • > Bienvenue dans le débat ! Le 25 octobre 2004 à 08:00 , par Emmanuel J. Duits

    Ce forum est modéré a priori.
    Tous les messages conformes à l’éthique de l’hyperdébat seront conservés.
    Pour la clarté du débat, nous vous demandons de suivre ces quelques règles élémentaires :
    - Messages courts.
    - Un sujet par message
    - Uniquement des messages relatifs au débat auquel ce forum est attaché
    - Remplacez le titre par défaut par un titre qui résume en quelques mots la teneur de votre message
    - N’utilisez "Répondre à ce message" que si vous répondez à quelqu’un. Utilisez de préférence "Répondre à cet article".
    Enfin, n’oubliez pas que pour tordre le cou à des idées il n’est jamais nécessaire de faire subir le même traitement à celui qui les a émises !

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 4 novembre 2004 à 02:33 , par sirius

    Et bien il faut le commencer ce débat !
    De quelle "stabilité" s’agit-il ?
    A Chypre par exemple la partie turque depuis trente ans est parfaitement stable : la plupart des grecs ont été contraints à passer la frontière et les églises orthodoxes ont été rasées ou transformées en écuries.

    Le Kosovo n’est pas non plus malgré la forte implication de l’UE et des US devenu un modèle de cohabitation...

    Certes l’UE c’est une autre échelle...mais quels sont les pays où l’Islam est tolérant quand il est en position de force ?
    Il y a bien entendu des musulmans ouverts et tolérants...mais ils sont plus à l’aise pour vivre ainsi ouvertement dans les pays (ou même les quartiers...) où l’Islam reste minoritaire...

    • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 15 novembre 2004 à 08:06

      Peut-être que la tolérance de l’Islam se mesure au degré d’"islamisation" de la police ou son inverse soit son degré de volonté de neutralité laïque ?
      En Egypte par exemple il semble que la dérive soit actuellement très préoccupante pour les coptes qui vivent dans une insécurité croissante.

      Quels moyens a la Turquie d’éviter une telle dérive ?
      En quoi l’UE pourrait-elle davantage intervenir à cet égard si Turquie membre ?

  • Où se cachent les avantages de l’entrée de la Turquie en Europe ? Le 5 novembre 2004 à 11:58 , par OneArem

    La turquie ne peut que apporter du déséquilibre en rentrant dans l’union Européenne dans le sens ou la culture Turque est loin d’etre ressemblante à notre culture, les valeurs de la femme n’y sont pas respectées, le pays est proche du totalitarisme !La position géographique de la Turqie n’arrange pas son probleme, et les loies Européennes ont beaucoup de chances de ne pas y etre respectées.Bien sur, les échanges commerciaux seraient facilités, mais comment pourront nous mettre des normes sur les produits alimentaires dans un pays de 80 millions d’habitants qui ne voudrait pas les repecter ?

    • > Où se cachent les avantages de l’entrée de la Turquie en Europe ? Le 19 janvier 2005 à 13:46

      L’idée même de l’Europe est de garantir un espace de paix. L’Europe de l’Ouest traverse une de ses plus grande pèriode de paix depuis des siècles. Pourquoi ne pas élargir cet espace privilégié. La Turquie a tout à gagner en rejoignant l’Union européenne et les Turcs le savent. Ils connaissent également les conditions d’entrée et feront tout pour les remplir. Ne serait-ce pas dommage de ne pas les encourager dans ce sens là ? Rejeter la Turquie risque au contraire de pousser les turcs dans les bras des intégristes. Est-ce vraiment souhaitable ? La Turquie compte 99% de musulmans, mais tous ne sont pas intégriste. Les Nouveaux Mondes Rebelles, Editions Michalon, rappelle très bien au chapitre sur la Turquie l’existence des Alévis qui représentent 15 à 20 millions d’individus en Turquie et qui pratique un islam extrèment libéral. Encourageons les Turcs dans cette voie libérale et agrandissons notre havre de paix... Vive la Turquie, et Vive l’Europe.

    • > Où se cachent les avantages de l’entrée de la Turquie en Europe ? Le 19 mars 2005 à 20:39 , par qq’1 de reflechie

      Des préjugés et encore des préjugés nous voila parti encore pour un tour..
      Je tiens à dire que vous n’avez sans doute pas de certitude sur ceux que vous pretendez, et vous n’en aurez jamais vu que ce n’est pas ce qui se passera si la Turquie entre dans l’UE !!Je vous conseille de vous renseigner à nouveau sur la Turquie..puisque vous n’avez pas l’air trés informé (cf : "un Etat totallitaire" : vous avez vu ça dans vos reves ?)...Je ne vois pas pourquoi je vous repond alors que vous etes meme pas fichu(excusez moi..) de savoir les detailles sur la Turquie. Merci de nous rappeler que les cultures sont trés differentes et de nous exposer les conditions de la femme..je suis trés touchés parceque en Turquie je peux vous dire que ça progresse..Laisser lui une chance, certes, elle est loin d’etre comme la France mais elle n’est pas une DEMOCRATIE depuis plus de 3 siecles..je pense pas qu’en France dans les années 1800 il y avait le droit de vote accordé aux femmes et qu’elles vivaient comme aujourd’hui..D’ailleurs je rappelle que les femmes en Turquie ont eu ce droit avant les francaises, je pense que vous comprenez ou je veux en venir !!
      Conseil : verifier vos théses.
      J’aurais été d’accord avec vous sur le fait que geographiquement la Turquie n’etait pas dans l’U.E si j’etais convaincu que L’U.E n’etait rien d’autre que de la geographie, mais il me semble que c’est:politique et economique, puis geographique. Vous pouvez me dire qu’on doit alors accepter la Maroc (par ex) dans L’U.E mais il ne vous servira ,tout d’abord, pas beaucoup et il est en Afrique..La Turquie est à cheval..(cf carte dans les livres de geographie de 6°..).
      Je ne sais pas quel age vous avez ; je pense que je suis plus jeune que vous comme quoi la logique n’a pas d’age !!

  • ça pourrait être pire ! Le 15 septembre 2005 à 00:11 , par ewropano

    Bonjour.

    Je constate que dans la synthèse, il y a 5 opinions négatives pour 2 positives, et encore, c’est seulemnt pour dire que c’est seulement pour éviter une situation pire.

    De plus, les arguments mériteraient d’être présentés en arborescence, et non en liste : cela permettrait de voir si les "feuilles" (arguments non contredits) sont plutôt du côté positif ou négatif. B-)

    • > ça pourrait être pire ! Le 15 septembre 2005 à 15:30 , par Emmanuel-Juste DUITS

      Bonjour,
      si vous pensez que certains arguments (positifs) ont été négligés, il serait utile de les mentionner, pour que l’on puisse les intégrer dans la liste.
      Bien à vous,
      Emmanuel D.

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 1er octobre 2005 à 16:27

    Je pense que l’entrée de la Turquie est en réalité agaçante pour l’UE ..la Turquie a l’impression de forcer son adhésion ce qui est plus que désagréable et génère des tensions.On tourne en rond : l’Europe pose des conditions, la Turquie les remplie puis de nouveaux des obstacles...Je pense qu’en réalité c’est lEurope qui n’est pas prête à accueillir la Turquie au sein de L’union et non la Turquie pour y entrer.Pourquoi ? tout simplement parce qu’elle a peur comme si la turquie à elle-seule allait renverser l’Europe !Pourquoi est ce que ce serait un seul pays qui devrait répendre l’islam et pas le contraire ? Regardez, observez seulement les jeunes : de plus en plus ils se plaisent à porter des croix..pour apparaître occidentaux..je ne pense pas que l’entrée de la turquie puisse générer des déséquilibres significatifs en europe

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 3 janvier 2006 à 19:20 , par jm

    il est important dans le débat d’introduire la dimension temporelle : Si la turquie rentre dans l’europe ce ne sera pas avant de nombreuses années. le temps neccessaire pour évoluer.

    que la turquie rentre ou pas il faut favoriser ce processus qui permetra ou non dans plusieurs années d’adherer.
    le processus est peut être plus important que l’adhesion elle même..

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 16 février 2006 à 17:23 , par Emine

    1+ La Turquie montrera la voie d’un grand pays musulman laïc et son entrée en Europe empêchera "le choc des civilisations".
    - >donc la turquie serait un peu comme une "vitrine", sympa pour les turques !

    - 2+ Dire "non" à la Turquie, c’est favoriser son basculement vers l’extrémisme.
    - > c’est un peu du chantage la !

    - 3- L’entrée de la Turquie conduira à des frontières communes avec des pays conflictuels (Irak, Iran, Asie contrale, Syrie...).

    - 4- L’entrée de la Turquie empêchera le bon contrôle des frontières et permettra aux mafias et aux groupes terroristes de circuler en Europe.

    - 5- L’entrée de la Turquie en Europe permettra la libre-circulation de 100 millions de turcophones en Europe, créant des déséquilibres.
    - > je trouve ke ca n’est pas un argument...

    - 6- A l’heure actuelle, une partie de l’Islam traverse une période de tension avec la "modernité"et il est problématique d’intégrer dans l’Union 60 millions de musulmans.

    - 7- (4/11/2004) La question de Chypre n’est pas réglée, et il est malsain de laisser un tel problème en suspens(Sirius)

    • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 21 octobre 2007 à 17:38

      A l’heure actuelle, une partie de l’Islam traverse une période de tension avec la "modernité"et il est problématique d’intégrer dans l’Union 60 millions de musulmans.

      je ne vois pas en quoi l’Islam est problématique puisque elle n’interdit pas la modernité.on peut etre moderne tout en étant un bon musulman c’est meme conseillé dans l’islam(il faut etre ala fois religieux et du monde) donc arretez d’accuser tout le temps l’Islam , le rendre responsable de tout !!!vous ne voulez pas la turquie ?ne cherchez pas mille excuses dites non et assumez votre decision !! :((

    • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 21 octobre 2007 à 17:47

      Tavoriser l’entrée de la turquie dans l’UE c’est ouvrir une nouvelle porte aux reseaux de drogues et garantir une nouvelle vague d’immigrés dans les pays riches de l’UE

      vous ne vous etes pas dit que ça serait aussi un
      bon moyen de cerner la drogue et de diminuer sa consommation ??bref je ne suis pas d’accord sur ce qui est sur l’immigration car elle est la base pour qu’une société se developpe harmonieusement regardez autour de vous !!c’est vrai qu’il ya des incovénients mais ya des avantages également !!vous pensez qu’à vous en fait !c’est le probleme ajourd’hui tout le monde est égoiste parske si la turquie était un pays riche....vous ne vous poseriez meme pas ces questions notamment sur la religion !! :((

      • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 29 novembre 2007 à 17:09

        tout à fait il ne faut pas maipriser l’entrée de la turquie en europe car malgré ses désavantages géographique qui d’ailleure est une excuse il faudrer essayer de penser qu’elle pourrait devenir un facteur de l’U.E car elle possede de grands avantages pour l’U.E(commerciaux...)elle pourrait aussi facilliter l’arrestatin de deeler,mafieu,hors la loi...nous ne pouvons pas n’egliger un pays qui depuis prés de 60 ans fait de grands efforts et qui est meme fondateur de l’organisation européenne de coopération économique !

        • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 3 décembre 2007 à 20:52

          Je suis tout à fait contre l’entrée de la Turquie dans l’UE car elle ne fait pas partie géographiquement de l’Europe. Dès lors, si elle est acceptée, cela veut dire que n’importe quel pays peut poser sa candidature (le Maroc, la Russie, Israël, ...). La Turquie n’est pas laïque et a trop de frontières avec des pays en conflit, elle ne respecte pas entièrement les droits de l’Homme ce qui pour moi empêche toute négociation avec la Turquie

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 8 mai 2007 à 09:51 , par georges de montauban

    Les deux sujets majeurs qui dominent toutes les autres questions à propos de l’entrée de la turquie dans l’UE sont la non reconnaissances du génocide Arménien et la partition de Chypre. Tant que les turcs n’accepterons pas de réecrire leur histoire comme tous les autres pays qui ont traversés des périodes sombres, il ne peut même pas être question de l’entrée oui ou non dans l’ue. Absolument tout doit être mis en oeuvre pour que : tant que la turquie n’acceptera pas de mettre ces deux questions dans le débat public et parlementaire toute discutions de quelque nature quelle soit a propos de la turquie en europe soit suspendues (Georges de MONTAUBAN)

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 25 avril 2009 à 09:22 , par Chut211

    N’est-il pas non plus une question de survie pour l’Europe d’intégrer de nouveaux pays qui ne sont pas forcément géographiquement en Europe ?
    Face aux pays comme la Chine et l’Inde qui sont des états continents du point du vue de nombre d’habitants, l’Europe vieillissante et refusant l’immigration subie va perdre progressivement son poids.
    Une poignée d’hommes face à ces molosses, le combat semble inégale.
    C’est pourquoi l’intégration d’autres pays, même plus éloignés, peut être positif pour la position future de l’Europe sur le plan international.

  • > La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ? Le 6 octobre 2009 à 09:04 , par yannickf21

    Moi je suis pour une intégration de la Turquie.

    - la Turquie fait t’elle partie de l’europe ?
    Alors premièrement définissez moi l’europe, l’europe n’est qu’un continent crée de toute pièce qui n’existe pas réellement si on devrait vraiment parler d’un continent ce serai plus l’Eurasie et là oui la turquie fait partie de l’europe.
    Deuxièmement la turquie ( empire Otoman ) à des relaions avec l’europe depuis plusieurs centaines d’années, des fois énemis comme pour les croisades et d’autre fois amis comme en 14-18 où l’empire otoman était un allier fidèle. La turquie a toujours été tournée vers l’europe pourquoi vouloir enlever ce faite.

    - La Turquie dans l’U.E : facteur de stabilité ou risques de déséquilibres ?
    Pour moi ce serai plus un facteur de stabilité pouvant offrir au monde une ouverture d’esprit que l’on a pas connu depuis des siècles, une intégration d’un pays a majorité de sa population musulmane montrerai au monde et surtout au monde mulsuman d’aujourd’hui qu’il est possible de réunir deux civilisation différente.

    - La turquie poids démographie et économique ?
    La turquie compte actuellement 70 millions d’habitant qui ne sont pas négligeable en vue de certain pays a croissance négative de leur population, cela pouratit permètre à l’UE de subsister en tant que "super-Etat" La population de l’UE augmente surtout grâce à l’immigration et donc d’intégrer la turquie qui a une croissance positive de sa démographie pourrait permètre des gains significatif de population et associer une immigration des pays voisins de l’asie. Un accroissement de la population de l’UE entraine toujours un accroissement de son économie. Pourquoi vouloir faire de l’UE en 2050 une économie de 4eme plan derrière les Etats unis, la chine et l’inde alors que celle-ci ayant une population plus grande pourrait rivaliser facilement avec la chine et les Etats unis.

    Et pour finir enfin ^^, je voudrais signaler les bonds en avant en terme de démocratie de la turquie qui ont fait en 20 ans ce que nous avons fait en 50 à 100 ans et donc pourquoi négliger ce facteur très important.

    PS : je ne suis pas d’origine turc je suis pro-européen et je veux faire de l’UE une "nation" pouvant donner le change aux autres grandes nations de l’avenir.