A quelles conditions le transport combiné en conteneurs peut-il être une alternative au transport routier ?

Débat - 10 novembre 2002, par Eric LOMBARD


Débat : participez au forum situé au bas de cette page "Répondre à cet article". Si votre contribution apporte de nouveaux éléments ou vient contredire un point de la synthèse provisoire qui suit, le facilitateur de cet hyperdébat l'intégrera très prochainement. Indiquez toujours la source de vos informations.

Le transport par conteneurs est présenté par certains comme la seule alternative viable au tout routier, et pourtant il ne progresse que lentement, voire perd du terrain comme en France. A quelles conditions pourrait-il devenir concurrentiel ? La fiabilité des sociétés de chemin de fer est-elle seule en cause ?

Lire Les offres de transport ferroviaire : classique et combiné(Terminologie)
Lire aussi Pourquoi le transport combiné en conteneurs ne progresse-t-il pas ?


- (19/07/2005) Il faut que le prix du pétrole devienne dissuasif. Le transport combiné est 3,3 fois plus efficace énergétiquement qu’un poids-lourd sur la route. (François HENRY)

- (04/08/2005) Il faut améliorer la productivité : trafic entre grandes gares seulement, système de manutention économique (Platon)

(14/05/2003)
- Utiliser les infrastructures sous utilisées ou inutilisées à ce jour
- Attirer les transporteurs et non les contraindre
- Développer de nombreuses petites plate-formes (Maurice Megevand)

Maurice Genevand et Platon ne sont pas d’accord. L’un veut multiplier les plate-formes, l’autre dit au contraire qu’il faut en limiter le nombre. Qu’en pensez vous ?

- (04/08/2005) Il faut introduire de la concurrence (Platon)
(20/04/2003)
Il faut privatiser la S.N.C.F. car il est impossible de travailler avec une société dont le personnel est toujours en grève (Mario RAMBALDINI)

- Point de vue de la FNTR (Transporteurs Routiers) : Il y a un marché. Entre autres facteurs, la pénurie de chauffeurs routiers qualifiés incite les transporteurs à se tourner vers des solutions alternatives. Mais il faut que le système soit fiable, en clair que les trains soient à l’heure, que le déchargement soit rapide... et que le combiné réponde aux besoins des clients (déménageurs, grumes, ....). Dossier fret ferroviaire FNTR

Word - 35 ko
Sondage FNTR Combiné
Les transporteurs routiers et le rail-route






5 Messages

  • >Bienvenue dans le débat ! Le 24 novembre 2002 à 12:08 , par Facilitateur

    Ce forum est modéré a priori. Tous les messages conformes à l’éthique de l’hyperdébat seront publiés.
    Pour la clarté du débat, nous vous demandons de suivre ces quelques règles élémentaires :
    - Messages courts.
    - Un sujet par message
    - Uniquement des messages relatifs au débat auquel ce forum est attaché
    - Remplacez le titre par défaut par un titre qui résume en quelques mots la teneur de votre message
    - N’utilisez "Répondre à ce message" que si vous répondez à quelqu’un. Utilisez de préférence "Répondre à cet article".
    Enfin, n’oubliez pas que pour tordre le cou à des idées il n’est jamais nécessaire de faire subir le même traitement à celui qui les a émises !

  • > A quelles conditions le transport combiné en conteneurs peut-il être une alternative au transport routier ? Le 20 avril 2003 à 11:12 , par RAMBALDINI Mario

    1-que la S.N.C.F.soit privatisée car il est impossible de travailler avec une société dont le personnel est toujours en grève. Personnel qui ne songe qu’à défendre ses privilèges.Le contribuable paie la note à la sortie.
    2. Que le vrai coût du transport routier soit à la charge des transporteurs et non du contribuable.Je crois savoir que le passage d’un 40 tonnes sur la chaussée équivaut au passazge de 140.000 voitures. Ajouter à cela le prix de la santé.

  • POUR RELANCER LE TRANSPORT COMBINE … Le 14 mai 2003 à 16:19 , par Maurice MEGEVAND

    - Utiliser les infrastructures sous utilisées ou inutilisées à ce jour …

    • effet immédiat
    • pas d’investissement

    et non les reconvertir pour le ferroutage .
    - Attirer les transporteurs et non les contraindre

    • fiabilité
    • tarifs : intérêt économique
    • plus de bien être pour le transporteur

    - Développer de nombreuses petites plate-formes

    • souplesse
    • investissement très inférieur
    • réalisation plus rapide
    • matériel de manutention plus léger

    … LE COMBINE NE DEMARRERA QUE SI LES TRANSPORTEURS S’Y IMPLIQUENT …

  • Efficacité énergétique Le 23 juillet 2005 à 14:22 , par François HENRY

    Bonjour à toutes et à tous !

    Un point important du débat réside dans l’efficacité énergétique des trains et des transports combinés. Comme le montre l’étude de Jean-Marie Martin de l’Institut d’Economie et de Politique de l’Energie (CNRS-UPMF Grenoble), intitulée : « La consommation des sources d’énergie : utilisations finales, efficacité et productivité. » Lien internet : http://sfp.in2p3.fr/Debat/debat_energie/websfp/martin.htm

    Voici la comparaison des efficacités énergétiques entre modes de transport en 1994 (en grammes d’équivalent pétrole/tonne kilomètre) :

    Poids lourds : 30 Gep/t.km

    Trains entiers : 6 Gep/t.km

    Transports combinés : 9 Gep/t.km

    Les trains offrent donc une efficacité énergétique cinq fois supérieure aux poids lourds. Le transport combiné, quant à lui, offre une efficacité énergétique 3,33 fois supérieure aux poids lourds. Dans les deux cas, la différence est loin d’être négligeable. À vous ensuite d’en tirer les conclusions qui s’imposent, quant à l’avenir des trois modes de transport.

    J’espère avoir apporté ma petite contribution au débat.

  • > A quelles conditions le transport combiné en conteneurs peut-il être une alternative au transport routier ? Le 4 août 2005 à 11:04 , par Platon

    Il faut changer le principe du transport terrestre de marchandises :
    Déterminer la date d’épuisement du pétrole n’est pas important, ce qui compte c’est de savoir quand les énergies renouvelables seront suffisamment moins chères, comme pour tout produit en voie de disparition, le coût du pétrole augmentera de plus en plus vite et le carburant du transport routier deviendra prohibitif.
    A ce jour, il n’y a pas de produit de remplacement acceptable économiquement, sauf pour les courtes distances (batteries et hydrogène).

    Un nouveau principe de transport terrestre de marchandises est donc nécessaire, il demande certaines conditions :

    - Un transport par le rail compétitif, c’est le cas aux Etats-Unis, cela passe par la concurrence, une productivité accrue (allongement des trains, freinage...) et un trafic uniquement entre grandes gares, l’idéal est la traction électrique et le transport de nuit.
    - Comme en maritime ou la productivité a été très fortement augmentée on utiliserait des conteneurs ou des caisses mobiles.
    - Il faut un engin routier pouvant charger ou décharger n’importe où un conteneur, il en existe mais ils prennent appui sur le wagon ou ont une charge limitée, il est techniquement possible d’y remédier.

    Avec ce nouveau principe, des camions équipés de ce système de manutention assureraient les liaisons entre client et grandes gares, les rames de train effectueraient la plus grande partie du trajet. Avec des investissements modérés, les gains seraient importants

    L’étude « Energie et Transport, deux révolutions indispensables » éditée récemment par l’Harmattan, après une analyse critique des énergies, propose des solutions pratiques.