Les offres de transport ferroviaire : classique et combiné

Document - 7 juillet 2004, par Eric LOMBARD


Document en cours d'élaboration. Aidez nous à le compléter ou à l'améliorer en utilisant le forum situé au bas de cette page "Répondre à cet article". Le facilitateur de cet hyperdébat intégrera votre contribution très prochainement. Indiquez toujours la source de vos informations.

A coté du fret ferroviaire classique en wagons spécialisés, il existe une offre de transport combiné rail/route qui tend à se diversifier. Deux concepts plus ou moins concurrents s’affrontent :

- Les conteneurs, ou combiné non accompagné
- Le ferroutage, ou combiné accompagné

1. Le fret ferroviaire classique

Les marchandises voyagent dans des wagons adaptés à la nature du fret (citernes pour les liquides, wagons spécifiques pour les céréales ou les minerais en granulats, wagons porte-autos, wagons plateaux pour les fers en long, etc.... On distingue :
- Les wagons isolés
- Les trains complets
Dans ce cas, les wagons sont chargés sur le lieu de production, grâce à des embranchements particuliers.

2. Les Conteneurs (ou Combiné non accompagné)

Les conteneurs sont des boîtes métalliques, qui ont été inventées pour le trafic maritime. Les plus répandus sont les 40 pieds (12,2 m de longueur), mais on utilise aussi des 20 et parfois des 30 pieds. Ils sont normalisés en largeur, mais pas en hauteur. On mesure le trafic en EVP (Equivalent Vingt Pieds).

Le transport combiné utilise également des « caisses mobiles », moins lourdes que les conteneurs, mais inaptes au trafic maritime, car non gerbables.

On devrait aller vers une standardisation avec le lancement par la Commission Européenne en avril 2003 de l’UECI (Unité Européenne de chargement intermodale), adaptée à tous les modes de transport.

Ces boîtes peuvent être chargées sur des camions ou sur des wagons porte-conteneurs. Le transbordement entre ces 2 modes de transport est fait par des systèmes de levage, dans des terminaux spécialement aménagés. Ce service est assuré par des sociétés privées (4/5/2003) comme Connex (JP Desmoulins) ou (4/5/2003) Ambrogio (Alberto)

Il faut distinguer 2 types de trafic :

- un trafic intérieur à l’Europe, terrestre. Dans ce cas, la conteneurisation est rendue nécessaire par le choix du transport combiné.
- un trafic maritime extérieur à l’Europe, à destination et en provenance des Etats-Unis et de l’Extrême-Orient essentiellement, et qui se développe considérablement. Dans ce cas l’acheminement de et vers le port ne peut se faire qu’en conteneurs.

(5/03/2003) Autres techniques de combiné non accompagné :
- Novatrans : Les semi-remorques routières sont chargées sur des wagons poches spécifiques par des engins de levage spécifiques. Les semi-remorques doivent être équipées de 2 zones de préhension par pinces.
- (04/05/2003) Cargo Domino Transbordement latéral, grâce à un système installé sur les camions, développé par les CFF (Suisse) (JP Desmoulins)
- (06/07/2004) ACTS Transbordement latéral, grâce à un chassis pivotant installé sur les wagons, développé par la société suisse ACTS AG (Joel Liardet)
- Road-Railer américain : on utilise un
boggie isolé et le châssis du semi remorque se substitue a celui du wagon
par un système de blocage au niveau des essieux. C’est un système qui
présente de multiples avantages, en particulier sa simplicité. Néanmoins,
on doit utiliser des remorques routières spéciales dont la structure a été
renforcée Cette technique est répandue aux Etats Unis mais elle n’a pas
percé commercialement chez nous. (Philippe Roux) .
- CAREX (Cargo Rail Express). Ce projet lancé en 2006 a pour objet de faire voyager des conteneurs aériens sur le réseau TGV européen, pour du fret à haute valeur ajoutée.

3. Le ferroutage (ou Combiné accompagné)

Le ferroutage est un terme générique, désignant l’ensemble des techniques qui permettent de charger des camions complets sur un train : tracteur + remorque + chauffeur (l’ « Autoroute Ferroviaire » est le terme désignant les projets SNCF de Ferroutage).

- la Route Roulante est une technologie de Ferroutage d’origine suisse, utilisant des wagons avec des roues de faible diamètre. L’embarquement des camions est longitudinal, par une extrémité du train. C’est une technologie utilisée depuis 20 ans en Suisse (l’opérateur est la société Hupac)

- le Modalohr est une technologie de Ferroutage en cours d’expérimentation de la société alsacienne Lohr, utilisant des wagons à doubles coques reposant sur 3 bogies classiques. Chacune des coques surbaissées peut contenir une semi-remorque ou 2 tracteurs. L’embarquement se fait en biais par le coté, grâce au pivotement des coques. Le premier essai commercial a démarré en nov 2003 entre la France et l’Italie (tunnel du Mont-Cenis).
Voir La Vie du Rail N°225 (27 mars 2002)

- CARGO SPEED. Wagon surbaissé, plate-forme pivotante et pivot implanté dans le sol se retrouvent sur ce concept fort proche du système Modalohr. Seule différence majeure : ce projet européen a l’aval de la C.E

4. Le coin des chercheurs

- ResoR@il Technologie française, utilisant des wagons à bogies classiques, dont le plancher est mobile. Dans les gares, le plancher est en position haute au niveau du quai, permettant au camion de monter sur le wagon. Hors des gares, le plancher se met en position basse pour pouvoir passer dans les tunnels. (18/12/02) L’autre innovation réside dans un système de navettes en boucles aptes à transporter tous les types de marchandises tels des tapis roulants (R. Claraco)
- R-Shift-R Concept proposé par deux chercheurs français indépendants, véritable saut technologique impliquant la création de gares, d’engins de manutention et de matériel roulants d’un type nouveau, mais garantissant une rentabilité de l’investissement par la performance des services offerts aux clients (rapidité, fréquence). Alain Margery et JP Desmoulins envisagent un maillage de l’Europe pour le transport des marchandises, comparable au maillage opéré par un réseau de tramway dans une agglomération.
- (04/05/2003) Projet Sail Projet de recherche de l’université d’Aachen, sponsorisée par des operateurs de combiné européens. Transbordement de semi-remorques ou de caisses mobiles sur des wagons. (JP Desmoulins)

- (17/01/2006) 16 solutions alternatives sont aujourd’hui étudiées dans des universités européennes, notamment Allemandes (Braunschweig), Italiennes (Roma 1), Suisses (Lausanne) et des pôles de compétitivité en France(I-trans) (André)

A noter que le mode d’embarquement des systèmes Modalohr, Resorail, R-shift-R permet de ne charger que la semi-remorque, et donc d’éviter de transporter les tracteurs. Cette dernière configuration reviendrait à du combiné non accompagné.

6 Messages

  • > Bienvenue Le 7 décembre 2002 à 14:55 , par Facilitateur

    Ce forum est modéré a priori. Tous les messages conformes à l’Ethique de l’hyperdebat seront publiés.

    Pour la clarté du débat, nous vous demandons de suivre ces quelques règles élémentaires :
    - Messages courts
    - Un sujet par message
    - Uniquement des messages relatifs au débat auquel ce forum est attaché
    - Remplacez le titre par défaut par un titre qui résume en quelques mots la teneur de votre message
    - N’utilisez "Répondre à ce message" que si vous répondez à quelqu’un. Utilisez de préférence "Répondre à cet article".

    Enfin, n’oubliez pas que pour tordre le cou à des idées il n’est jamais nécessaire de faire subir le même traitement à leur auteur !

    • > Bienvenue Le 16 avril 2007 à 11:13 , par fermen

      Nous recherchons un modèle de citernes-conteneurs de gabarit ferroviaire pouvant être transbordé sur des plate-formes ferroviaires, par système modalhor, pour des trajets longue distance.
      merci de vos infos
      fermen
      mail ; fermen@iservicesmail.com

  • > Les offres de transport ferroviaire : classique et combiné Le 18 décembre 2002 à 18:32 , par Robert CLARACO

    Concepteur du système Résorail, il m’avait semblé que l’élément essentiel pouvant favoriser le développement durable était une cohérence en échanges et territoires.
    Ces notions soutendent que des systèmes de transports en continu mettent en relation des territoires.
    Dans Résorail l’innovation n’est pas tant le wagon porte camion, mais les navettes en boucles aptes à transporter tous les types de marchandises tels des tapis roulants.
    un tel dispositif remet en contact des régions non habituelles et est une solution à du transport ferroviaire à moyenne distance.
    De plus il valorise les complémentarités régionales et n’est plus un corridor générant des nuisances à ceux qui sont traversés sans en distribuer d’avantages.
    Ce système est aussi auto équilibrant en termes de répartition de conteneurs, car il est possible d’optimiser l’acheminement à vide de ceux ci en remplissant des creux éventuels des navettes indéformables.
    Ce système est soucieux de l’organisation sociale du travail en utilisant en bascule les personnels embarqués autour de leur domicile.
    Resorail semble donc une approche simplificatrice innovante en faisant tourner les réseaux et les gares de manière continue et non seulement en pointes aprés et avant les trains de nuit.

  • > Quelques précisions Le 4 mai 2003 à 10:46 , par Jean-Pierre Desmoulins

    Quelques remarques sur votre texte :

    En France, ce service (les conteneurs sur rail) est assuré par la CNC, filiale de la SNCF.

    Pas tout à fait vrai. Il y a des privés, par exemple Connex.

    Vous parlez de Cargo-speed. Vous pourriez aussi citer le système "Cargo domino" développé en Suisse (stade expérimental). Faites une recherche avec "cargo domino" sur altavista.com...
    Vous pourriez aussi parler du projet Sail une recherche universitaire de l’université de Aachen, sponsorisée par des operateurs de combiné européens : voir http://www.sail-project.org

    Bien cordialement

    • > Quelques précisions Le 13 novembre 2005 à 12:14 , par Alberto

      In 2005 the European rail-route map has changed a lot. CNC and Intercontainer are out of business. For general cargo expeditions in Europe with swap bodies (caisses mobiles) contact AMBROGIO GROUP. Web page : www.ambrogio.it