Le débat méthodique : une nouvelle approche de la délibération démocratique après la disqualification des forums

5 juillet 2003, par Eric LOMBARD

Les forums et newsgroups ont trouvé leur public car ils répondent à un certain nombre de besoins. Toutefois, comme le confirme l’étude de Michael Dumoulin qui pointe leus faiblesses, ces outils ne sont pas adaptés à la délibération démocratique. Par son approche méthodique du débat, hyperdebat.net expérimente une nouvelle voie qui devrait permettre aux citoyens de participer au processus démocratique.

Dans le chapitre 10 de son livre Internet et démocratie, Denis Monière s’interroge avec Michaël Dumoulin sur la capacité des forums à devenir des outils de délibération [1].

Leurs conclusions, qui reposent sur l’analyse de 3 forums canadiens ou québécois traitant de thèmes politiques ou sociaux, recoupent largement les conclusions d’études antérieures relatives à des forums américains [2] : Non, leurs contenus ne sont pas à la hauteur des espoirs de renouveau démocratique fondés par beaucoup.

C’est de ce constat qu’est née, avec hyperdebat.net, la volonté de chercher de nouvelles voies propres à exploiter le potentiel d’Internet tout en évitant les premiers écueils.

Le tableau qui suit, tout en reprenant les points faibles des forums mis en évidence par Michaël Dumoulin, montre comment le débat méthodique [3] peut s’affranchir des faiblesses des forums :

Forums Débat méthodique (hyperdebat)
Les participants apportent leurs opinions personnelles sans rechercher celles des autres qui sont le plus souvent critiquées, voire rejetéesPlus grande visibilité des opinions ou arguments des autres
Pas de manifestations évidentes d’une volonté de dialogue qui devrait se traduire par : répondre aux autres, justifier ses arguments, inviter les autres à fournir des éclaircissements ou des justificationsLe facilitateur peut susciter le dialogue par ses interventions
Les messages sont idéologiquement homogènes, donc renforcent les points de vue des participantsLes messages redondants ne sont pas pris en compte par le facilitateur dans les pages de synthèse
Les "irritants" sont fréquents et dissuadent de nombreux participantsDeux étages de "filtration" propre à limiter l’impact des "irritants" :
- 1. Rejet des messages non conformes aux règles
- 2. Message publié mais non pris en compte dans les pages de synthèse
Les discussions s’éloignent fréquemment des thèmes initiauxLe facilitateur peut recentrer le débat et éventuellement créer un autre débat distinct du premier
Pas de volonté de faire avancer le débat (exercice gratuit)La structuration progressive du débat dans un but d’élaboration collective ouvre aux participants la perspective d’une prise en compte par les décideurs

Il va de soi que l’outil n’est pas seul en cause et que la motivation et le profil psychologique sous-jacent des participants joue un grand rôle.

ForumsDébat méthodique
Motivation- S’exprimer, s’affirmer, affronter
- Renforcer son appartenance à un groupe, une communauté
- Participer à un processus démocratique d’élaboration collective
- Etre "publié"
Profil psychologiqueCentré sur soiOuvert aux autres

Ce tableau montre clairement que les motivations et profils sont très différents les uns des autres. Il est donc fort probable qu’on n’assistera pas à un transfert massif des habitués des forums vers les débats méthodiques. Par contre, les débats méthodiques devraient attirer un nouveau public agacé ou frustré par les forums ainsi que des décideurs prêts à jouer le jeu démocratique.