Démarrage de l’autoroute ferroviaire Bettembourg-Perpignan

jeudi 22 février 2007

Le ferroutage entre Bettembourg (Luxembourg) et Perpignan entrera en service le 29 mars 2007. Ce train qui pourra transporter jusqu’à 40 remorques seules (sans tracteur ni chauffeur) circulera dans un premier temps une fois par jour, 7 jours sur 7.

Tarif moyen : 900 € (soit 0.90 €/km, à comparer avec un coût de 1.05 €/km pour l’autoroute)

Durée : 15h (17-22h par l’autoroute)

L’opérateur est la société Lorry-rail détenue par les Autoroutes du sud de la France (40% du capital), la Caisse des dépôts et consignation (30%), la SNCF, les Chemins de fer luxembourgeois et Modalohr (10% chacun)

Montant de l’investissement : 54 millions Euros

lesfrontaliers.lu 21/02/07
Communiqué de presse de Lorry-Rail 24/11/06
Article du Figaro du 13/12/2005
territorial.fr 8/03/07

Vos commentaires

  • Le 26 avril 2007 à 21:40, par Eric LOMBARD En réponse à : Pourquoi le service Bettembourg - Perpignan ne va pas charger les tracteurs ?

    En voulant comparer la technologie Modalohr avec la Route Roulante suisse (système avec des petites roues), j’avais montré que la perte de capacité du Modalohr par rapport à la RR était d’environ 34 %.
    Mais j’avais aussi démontré qu’il était très facile d’optimiser encore la RR suisse, en réservant le service de Ferroutage uniquement aux semi-remorques maxi-code de 16,50 m.
    La perte de capacité du Modalohr se chiffrait alors à 50 % , ce qui est considérable.

    50 % de camions en moins, c’est 50 % de recettes en moins !!!

    Normalement, le directeur financier du projet Modalohr doit dire STOP !!!

    La seule façon de s’en tirer, pour retrouver un semblant de rentabilité, c’est d’abandonner le chargement des tracteurs.
    Mais ce n’est pas si facile, car une majorité de transporteurs routiers veulent cherger le camion complet, avec tracteur et chauffeurs.
    Seuls les gros transporteurs routiers peuvent concevoir un système où ils disposeront de tracteurs et de chauffeurs aux deux extrémités. Les petits ne le peuvent pas.
    C’est pourquoi le service Bettembourg - Perpignan ( BP ) ne s’est monté qu’à la suite d’un accord entre les futurs exploitants et les principales fédérations de routiers.
    On peut donc dire aussi que le service BP ne sera pas vraiment un service OUVERT.
    Pour moi, un service de Ferroutage performant était un système où les routiers se pointaient à l’embarquement presque de manière aléatoire, et presque sans réservation.

    Bien sur, avec un seul AR / jour au début, on est très loin d’un vrai service de ferroutage, et on peut comprendre qu’au vu du faible nombre de places offertes, la quasi totalité de celles-ci dépendront en fait de réservations ou d’abonnements réguliers, ce qui fige en pratique la commercialisation du service à quelques gros transporteurs routiers, dont certains sont déjà dans le capital de "LorryRail".